This site uses cookies for the correct functioning of the (multilingual) site and for displaying Youtube video's. You can change the cookie settings in your browser settings.

 

 

La future maison se contruit sur les fondations de cette ancienne ruine. C’est la ruine de ce qui était la plus vieille maison du coin. Le bâtiment trouve ses origines au moins dans le 15ieme siecle.

.Entre 2009 et 2015 j'étais dans ‘l’âge de pierre’. Cela veut dire que je me suis surtout occupé de bâtir des murs, des arcs, des voûtes et des jambages de portes en pierre (granit). Pour faire du mortier j'éteigne de la chaux vive et je le mélange avec du tuf qu'on trouve dans les bois.


Il y a encore de la maconnerie a faire meme si le toit est fini mais ce n'est pas grave car j'adore!

En ce moment j'estime que je vais pouvoir habiter une partie de la maison a partir de 2021.

 

Je construis le plus possible avec les matériaux qui se trouvent déjà sur place. Pour faire les murs J'utilise les plus belles pierres des ruines qui m'entourent. Pour la charpente (que j'ai construit pendent un gros chantier participatif en 2015) je me suis servi des poutres en chêne que j'ai fait à la tronçonneuse pendent huit hivers. Les (environ 35) chênes et les (20) gros douglas nécessaire pour la charpente traditionelle à quatre pans viennent des bois autour la maison. La façade sud sera construite en colombage et torchis et aura des grandes ouvertures remplies de vitraux. Le toit est en train d'etre couvert en ardoise de Travassac. Tout se réalise en autoconstruction et souvent a l'aide de chantiers participatifs avec, au fil des années, des centaines de bénévoles.

 

 

 

 

sound byJbgmusic